Témoignages

 Voici une réflexion à travers le témoignage d'un ancien  joueur des All Black : Timo TAGOLA.

Souriez, vous êtes observés !!

 



 

Je témoigne pour parler de la fidélité du Seigneur, et encourager ceux qui lui appartiennent à lui faire une confiance totale, en toutes circonstances.
Comment une situation difficile de travail a t'elle pu être renversée d'une façon complètement inattendue?
Je travaillais en entreprise depuis plusieurs années et, depuis quelques temps, je ressentais une dévalorisation personnelle par rapport à mes fonctions et à ma formation. Plus aucune tâche en rapport avec mes fonctions, (tâches que j'avais pourtant effectuées auparavant sans problème) ne m'était confiée. De plus, l'équipe dans laquelle je travaillais avait été décimée (départs, licenciements), situation peu encourageante. Pour accentuer la situation de malaise, je ressentais même une sorte de mépris de la part de certains collègues qui m'ignoraient et ne me disaient même plus bonjour. La pensée que je n'étais plus capable se mettait en place petit à petit, de manière sournoise.
Mais pendant cette période, il m'est aussi arrivé d'ouvrir discrètement la Bible sur mon lieu de travail et de lire alors un « N'aie pas peur » qui me procurait un réconfort.
Heureusement, je continuais à participer aux réunions des Groupes Bibliques d'Entreprises (GBE), organisées à l'heure du repas pour les chrétiens dans le monde du travail, pour la prière et l'évangélisation ; et je peux dire que j'attendais toujours ce moment, très contente de servir le Seigneur. Ces rencontres me permettaient comme de revivre et de respirer à nouveau.
Je réfléchissais sur ce que je pouvais faire pour changer ma situation professionnelle, et il m'est venu à l'idée de suivre une autre voie ; pour me reconvertir. J'ai donc demandé à mon entreprise une année sabbatique. Bien sûr, il m'a été difficile de prendre la décision, mais je me suis dite que je n'étais pas faite pour cet univers d'entreprise où, pour certains, tous les moyens sont bons pour réussir.
Lorsque j'ai pris la décision et en ai informé mon responsable hiérarchique, celui-ci m'a fait un discours très dépréciateur sur mes capacités.
Mais un jour que je priais avec deux frères des GBE, l'un d'eux a eu une parole pour moi, me disant de ne pas me faire de souci car le Seigneur me préparait une place. J'ai eu confiance en cette parole, me disant que le Seigneur allait me diriger vers une autre voie professionnelle.
Avant de quitter mon travail pour prendre l'année sabbatique, j'ai envoyé un mail de bénédiction à mon responsable hiérarchique (qui m'avait dépréciée) et à mes collègues, en leur souhaitant toute la réussite possible dans tous leurs projets professionnels pendant l'année à venir.
J'ai alors commencé la recherche d'un travail dans l'autre voie à laquelle je pensais ; mais il fut très vite évident que toutes les portes se fermaient. Cela paraissait incroyable car j'avais pensé tout bien évaluer avant de me lancer. J'avais des propositions mais aussitôt les portes se fermaient.
J'ai alors eu un moment un peu difficile mais j'ai toujours gardé en moi la promesse du Seigneur.
Je peux aussi signaler un incident particulier qui s'est produit pendant cette période. Je reçus un jour un chèque de mon entreprise, me réglant par erreur un salaire. L'ennemi chercha à me tenter par les paroles d'autres personnes. En effet, le jour où je reçus ce chèque, j'avais un entretien dans une entreprise de travail intérimaire. La personne qui me recevait me dit que je n'étais pas assez payée dans mon entreprise, vues mes qualifications et expérience. Une autre personne proche de moi me dit de garder ce chèque, vue la non reconnaissance que j'avais subie.
Mais je décidai de renvoyer ce chèque à mon employeur, en lui signalant l'erreur; après l'avoir fait, je sentis une libération et un très grand soulagement.
C'est alors que j'ai commencé la vraie année sabbatique, une année mise à part pour le Seigneur ; je me suis plus engagée dans l'évangélisation (avec les GBE), dans l'enseignement de la Bible à des enfants catholiques, dans l'étude de la parole de Dieu. Et je peux dire que je me suis sentie vraiment heureuse. C'était le plein épanouissement et j'avais toujours la promesse du Seigneur dans le cœur.
Je fis alors des rêves. Dans le premier, je rencontrais un ancien responsable hiérarchique qui me disait que l'on avait besoin de moi à mon travail. Dans un autre, je vis mon chef me tendre la main et me sourire.
Mes finances se portèrent bien et je souhaite en parler pour encourager, du fait de la période angoissante que nous pouvons vivre avec les prix qui montent et la crise monétaire qui se prépare. Dieu a pourvu à mes besoins, parce que bien que je n'aie perçu aucune indemnité de mon travail, mes finances ont été maintenues et équilibrées.
Ainsi, au moment où le montant du solde versé lors de mon départ de mon travail a été dépensé, j'ai reçu un chèque avec inscrit dessus « fidélité » et, par l'intermédiaire d'une maman catholique d'un des enfants du groupe auquel j'enseignai la Bible, j'ai eu une proposition intéressante de travail temporaire à domicile.
Des personnes (non chrétiennes) me regardent avec stupeur quand je leur dit et que je leur explique ce que j'ai vécu et que je leur parle des promesses de Dieu.
Mon année sabbatique arrivait à son terme, mais j'étais en paix. J'ai repris mon travail et mon retour s'est très bien passé. J'ai été mise sur un projet intéressant, dans une équipe très sympathique, et surtout,.... surprise ! ... sans rien demander, dans un domaine correspondant à ma formation et dans lequel j'avais toujours voulu travailler, mais sans y parvenir.
Je remercie le Seigneur pour ce qu'il a fait. Il a renversé ma situation professionnelle. Il a fait de moi une nouvelle personne. Je me sens libérée. J'ai du plaisir à aller travailler. J'ai une place qu'il m'a donnée et cela me donne confiance car lui connait mes limites et sait ce que je suis capable de faire.

Merci Seigneur!

Marianne

 


 

Depuis plus de vingt ans, Dieu m'a fait la grâce de mettre sur pied un groupe biblique dans chacun des lieux de travail où mes mutations m'ont conduit. A chaque fois, des collègues sont intéressés pour lire ou découvrir la Bible, et ma hiérarchie accepte que nous nous réunissions dans les locaux de l'entreprise. J'ai organisé la première réunion avec beaucoup de fébrilité. Quelles allaient être les réactions des collègues: de l'opposition, de l'intérêt, de l'ennui ? En fait, c'est une très grande joie d'observer les réponses que la Bible apporte d'elle-même à ceux qui cherchent. Certains collègues ne participent qu'à quelques "séances" ; d'autres s'y attachent plusieurs années et d'autres, après avoir rencontré notre Seigneur, lisent la Bible avec un autre Esprit !

Daniel